La première urbanisation des Carrières d’Amérique

Les Carrières d’Amérique se situent au nord-est de Paris, dans le XIXe arrondissement. Leur exploitation cesse en 1872. Se trouvent alors sans emploi les vastes terrains que circonscrivent le boulevard Sérurier, les rues des Lilas, de Bellevue, Compans, d’Hautpoul, de Mexico [rue Manin] et des Carrières-d’Amérique. Une première urbanisation va naître de l’initiative de la Société…

La Campagne à Paris

La Campagne à Paris est le nom d’une Société anonyme coopérative d’habitations à bon marché constituée en 1907 et, par métonymie, celui du quartier des maisons qu’elle a bâties entre 1907 et 1926, le long des rues Paul-Strauss, Jules Siegfried et Irénée Blanc, dans le XXe arrondissement [1]. Les terrains avant le lotissement Vers 1860, les…

La croissance de Paris 1790-1850 (3/3)

Le présent article, qui porte sur la croissance de Paris extra-muros entre 1815 et 1850, est le troisième d’un ensemble de trois articles qui visent à décrire l’expansion de la ville entre 1790 et 1850, le premier traitant de la période 1790-1815 (1/3) et le second de la création de quartiers nouveaux intra-muros entre 1815…

La croissance de Paris 1790-1850 (2/3)

Le présent article, qui porte  sur la création de quartiers nouveaux intra-muros entre 1815 et 1850, est le deuxième d’un ensemble de trois articles qui visent à décrire la croissance de Paris entre 1790 et 1850, le premier traitant de la période 1790-1815 (1/3) et le dernier de la croissance de Paris extra-muros (3/3). Au…

La croissance de Paris 1790-1850 (1/3)

En 1801, Paris compte 546 856 habitants, dans les limites du mur des Fermiers Généraux (voir Le mur des Fermiers Généraux en 1790) ; en 1831, 785 866 ; en 1851, 1 053 261. Sur ce demi-siècle, la population double quasiment. Dans la « petite banlieue » – qui occupe l’espace inscrit entre le mur des Fermiers Généraux et l’enceinte de Thiers [les boulevards…

Le développement des faubourgs 1600-1790 (4/4)

Le présent article, consacré à la Couture extérieure du Temple et au faubourg Saint-Antoine, est le dernier d’un ensemble de quatre articles qui décrit le développement des faubourgs de Paris de 1600 à 1790, le premier étant consacré au faubourg Saint-Germain (1/4), le deuxième au faubourg Saint-Honoré (2/4), le troisième à la Chaussée-d’Antin et au faubourg…

Le développement des faubourgs 1600-1790 (3/4)

Le présent article, consacré à la Chaussée-d’Antin et au faubourg Poissonnière, est le troisième d’un ensemble de quatre articles qui décrit le développement des faubourgs de Paris de 1600 à 1790, le premier étant consacré au faubourg Saint-Germain (1/4), le deuxième au faubourg Saint-Honoré (2/4), le dernier à la Couture extérieure du Temple et au faubourg Saint-Antoine (4/4).…

Le développement des faubourgs 1600-1790 (2/4)

Le présent article, consacré au faubourg Saint-Honoré, est le deuxième d’un ensemble de quatre articles qui décrit le développement des faubourgs de Paris de 1600 à 1790, le premier étant consacré au faubourg Saint-Germain (1/4), le troisième à la Chaussée-d’Antin et au faubourg Poissonnière (3/4), le dernier à la Couture extérieure du Temple et au faubourg…

Le développement des faubourgs 1600-1790 (1/4)

La comparaison des cartes de 1600 et de 1790 permet de prendre la mesure de la formidable expansion de l’espace urbanisé entre le règne d’Henri IV (1589-1610) et la Révolution. Plusieurs facteurs expliquent cette expansion, dont le principal est une croissance de la population de l’ordre de 250 000 à 300 000 habitants en deux siècles (voir…

Le Marais 1600-1700

En 1600, la quasi-totalité des terrains inclus dans l’enceinte de Charles V sont urbanisés, à l’exception d’un large espace qui bute sur la muraille, depuis la porte Saint-Antoine jusqu’à la porte du Temple. Cet espace  va se couvrir de constructions au XVIIe siècle avec le lotissement du domaine des Tournelles, de la Couture du Temple et…